Le réalisme de Bonald
Léon de Montesquiou

Après Les raisons du nationalisme, voici un autre texte fondamental de Léon de Montesquiou. Fidèle à sa méthode habituelle de travail, il a lu et décortiqué l’œuvre du philosophe contre-révolutionnaire Louis de Bonald pour en faire un exposé pédagogique qui permet au lecteur d’entrer dans l’immense édifice de la pensée traditionnaliste. Les grands thèmes de la tradition, de la famille, de l’autorité, de la noblesse, de l’individu, etc. y sont abordés à la lumière de la pensée contre-révolutionnaire de Bonald. Riche et féconde, cette pensée a pourtant été occultée par les forces politiques et intellectuelles favorables à 1789 et à la création d’un homme nouveau.

Louis de Bonald (1754-1840), philosophe, écrivain, académicien, député, maire, pair de France, personnage important de son temps, n’a pas bénéficié d’une longue postérité. L’historiographie lui a préféré d’autres penseurs plus conformes aux conceptions post-révolutionnaires. Il y a pourtant urgence à nous en retourner explorer l’œuvre d’un homme qui avait prédit nos malheurs.

COUV Le réalisme de Bonald pour site.jpg

135 pages, 11 euros.